10.11.2007

Shahr-i Sokhta, la mine d'or des archéologues...

Burnt city

Shar-e Sokhta ou Shar-i Sokhteh, la fameuse "citée brûlée" en Iran, déjà fouillée entre 1970 et 1980, vient d'établir un record avec la découverte de 130 sites archéologiques en moins de 6 mois.

Shahr-e Sokhta est un site archéologique datant de l'âge du bronze situé dans le sud-est de l'Iran, au Sistan. La ville est située sur la rive de la rivière Helmand.


En savoir sur plus sur Shar-i Sokhta:

Quelques découvertes faites à Shar-i Sokhta:


18/11/2006: Lancement de la 10ème phase de fouille à Shahr-e Sokhta... auxquelles participeront l'université de Rennes en france, l'université de New Castle pour l'Angleterre et le Centre romain de l'art oriental. Les domaines de recherche concernant la climatologie, la geophysique, les maladies des habitants de la cité...

21/12/2006
: Selon l'archéologue française Michèle Casanova (Université Rennes 2 - Département d'histoire de l 'art et archéologie), les artefacts de la tombe royale d'Ur viendraient de Shahr-e Sokhta.
20/01/2007: Des études paléo-pathologiques sur les squelettes découverts dans Shahr-i Sokhta ont révélé que les habitants de cette ville préhistorique utilisaient leurs dents pour tresser des paniers...

Derniers articles sur l'Iran: 

Aucun commentaire: