10.08.2007

Multiples découvertes à Perperikon

Les mois de juillet et août derniers ont été fructueux en découvertes sur le site du sanctuaire de Perperikon près de Kardzhali en Bulgarie.


Tout d'abord, Le professeur Nikolai Ovcharov et son équipe bulgare ont découvert une tête de dragon avec une crinière et la bouche ouverte; l'autre est une tête cassée de cobra, avec une pose agressive, également avec la bouche ouverte.
Ces deux figurines faisaient partie des ornements d'un autel d'argile datant de la période entre les 3èmes et 1ers siècles avant JC.
Ces découvertes font probablement partie de la culture de Tsepina, baptisée du nom d'une des forteresses principales Thrace dans les montagnes du Rhodope, qui ont joué un important rôle stratégique dans l'ère médiévale.

La découverte d'une tête de cobra est unique parce que le serpent est le gardien des dettes de la terre, culte directement lié au dieu des Thraces: Dionysos dont le sanctuaire est examiné dans Perperikon.

La prochaine étape de la fouille, qui est fournie de personnel près de près de 150 personnes, est d'examiner le quart méridional de la ville, où les archéologues espèrent rester les restes d'un troisième palais, remontant à l'ère Thrace.

La ville de Perperikon était habitée depuis environ 5000 avant JC, tandis qu'un tombeau voisin consacré à Orphée, près du village de Tatul, remonte à 6000 avant JC, donc bien avant les pyramides de Giza...


Quelque temps après, c'est un trône avec un phallus droit dessus qui a été découvert par cette même équipe
D'après Nikolay Ovcharov le phallus symbolise le prélude à un mariage saint. La trouvaille est datée du quatorzième siècle.

Une pièce de monnaie en or, qui est censée pour avoir appartenu à un empereur bizantin a aussi été trouvé.

Plus tard encore, c'est une des plus grand réservoir d'eau de l'antiquité qui a été mise au jour; ce qui tendrait à montrer que Perperikon a pu être massivement peuplé à certaines périodes nécessitant des approvisionnements en eau importants.
Le réservoir, mesure douze mètres de long, six mètre de large et six mètres de profondeur: il a une capacité de 432 000 litres.


Enfin c'est une une nécropole chrétienne en dehors des ruines de la forteresse médiévale qui a été mise au jour: l'équipe a trouvé 15 tombeaux remontant au 14ème siècle, très probablement l'endroit de repos des défenseurs des forteresses exécutés après son siège par l'émir turc Orhan en 1362.


Sources:

A voir, à savoir, à lire:


Dernière informations:
11/10/2007: Trois nouveaux artefacts ont été trouvés sur le site: une épée en bronze, une idole en argile et une distinction en argent

Aucun commentaire: