5.16.2008

Mexique: l'imagerie satellite utilisée par les archéologues


MAJ 18/11/15
Les images satellites obtenues par la NASA devrait aider l'archéologue Bill Middleton dans l'observation de l'ancien Mexique.
Des données multi et hyperspectrales permettront de construire une carte, très précise et très détaillée, du Sud de l'Etat d'Oaxaca; il s'agit de la région où la société zapotèque s'est initialement développée.

D'après Middleton: "Ils ont été les premiers à avoir un système d'écriture, à avoir une société État, et sont à l'origine des premières villes. Ils contrôlaient un assez grand territoire entre 250 avant JC à 750 après JC "
Le processus de formation d'un état était variable: parfois, il s'agissait de conquête, d'autres fois, cela était conduit de façon plus économique.


Bill Middleton tenant des répliques d'urnes funéraires zapotèques


Les archéologues, tel Middleton, sont intéressés par différents aspects de la société qui a émergé de ces processus, comme la stratification sociale, le développement, l'intensification de l'agriculture et la spécialisation économique.

L'étude de Middleton portera sur la manière dont l'économie et l'environnement d'Oaxaca ont entrainé l'émergence d'un état Zapotèque qui s'est ensuite écroulé en de petites villes-état.
Il devrait aussi construire une image de la façon dont le climat et la végétation ont changé au fil du temps dans cette région.

"Depuis 4000 ans, les activités humaines ont été un facteur dans l'évolution de l'environnement", dit Middleton. "Et il y a certaines parties de la Méso-Amérique qui montrent de façon évidente la preuve que l'environnement actuel est le résultat catastrophique d'anciennes pratiques agricoles."
Il se concentrera sur deux sites de la vallée de Chichicapam situé entre deux des principales branches des vallées centrales des zapotèques.

L'imagerie obtenue à partir des satellites "Earth Observing 1" et "Landsat" depuis trois ans, permettra à Middleton d'identifier les ressources naturelles disponibles sur les sites archéologiques.

Il travaillera avec John Kerekes, David Messinger et Justin Kwon afin d'analyser la grande quantité de données sur différentes longueurs d'ondes du spectre électromagnétique.
Leurs propres travaux de recherche utilise des techniques similaires pour analyser des paysages urbains; Middleton s'est inspiré de cette technologie pour l'appliquer à des paysages archéologiques.

Cette technologie fonctionne en différenciant les matériaux sur le terrain sur la base de la lumière réfléchie. Les objets qui se ressemblent, même dans la lumière visible, peuvent avoir des propriétés de réflexions très différentes lors de l'échantillonnage à travers le spectre.
"Lorsque vous entrez les données ensemble pour obtenir une image, vous commencez à distinguer des choses que l'on ne pouvait voir auparavant," ajoute-t-il.

Les images satellite couvrant plus de 30000 kilomètres carrés permettront à Middleton d'identifier les différentes espèces de plantes, de milieux et des écosystèmes, des terres arables ou des ressources minérales aux environs des sites particuliers.
"Nous pouvons commencer à examiner la relation entre villes anciennes et les anciens établissements humains d'une manière que personne n'a vraiment été en mesure de faire jusqu'à maintenant", dit Middleton.
La nouvelle carte du paysage montrera également comment le développement a changé la région depuis la première enquête menée il y a 30 ans.

"Nous serons en mesure de comparer les images d'époque à celles actuelles, et ainsi faire une très bonne évaluation de ce que nous avons perdu dans le passé, après plusieurs décennies de développement", dit Middleton.

Un autre aspect de ce projet financé par la NASA sera de mettre l'accent sur l'évolution de l'environnement. Cette partie de l'étude, faite en collaboration avec des chercheurs de l'Université du Colorado à Boulder analysera des plantes microfossiles dans des échantillons de sédiments provenant de différents endroits.
Il y a environ 10000 ans, Oaxaca était plus humide qu'elle ne l'est actuellement. Aujourd'hui, la zone est classée comme semi-aride et la végétation dominante dans la vallée sont des forêts d'épineux et des broussailles. Dix mille ans auparavant, c'était une prairie et il y avait des chevaux...



Source:
  • Rochester Institute of Thechnology: "Archaeologist Uses Satellite Imagery to Explore Ancient Mexico"

Livres:

Aucun commentaire: