8.07.2018

Des bijoux en or découverts dans un tertre funéraire situé dans les montagnes du Kazakhstan

Près de 3000 objets précieux et en or ont été mis au jour par des archéologues fouillant un tertre funéraire dans les montagnes reculées de Tarbagataiau au Kazakhstan.
Le trésor, décrit comme princier, aurait appartenu à des membres de l'élite ou de la royauté du peuple Saka qui a régné en Asie centrale huit siècles avant notre ère.

Des bijoux en or découverts dans un tertre funéraire situé dans les montagnes du Kazakhstan
Une partie du trésor découvert par les archéologues dans un tumulus dans les montagnes reculées de Tarbagata. Photo: Oleg Belyalov-east2west news

Parmi les découvertes, vieilles de 2800 ans, se trouvent des boucles d'oreille en forme de cloche, des plaques en or avec des rivets, des chaines et un collier incrusté de pierres précieuses.

Des perles d'or décorant les vêtements ont été réalisées à l'aide de techniques sophistiquées de micro-soudure, ce qui indique un niveau exceptionnel de compétences en création de bijoux pour cette période.
La complexité des bijoux témoignent d'un artisanat sophistiqué il y a 2 800 ans. Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

 Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

 Les petites plaques en or avec des rivets. Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

Les archéologues s'attendent à trouver les restes d"un couple prestigieux, les propriétaires du trésor, mais ils n'ont pas encore accédé aux tombes.

Le Professeur Zainolla Samashey, en charge des fouilles rapporte qu'un "grand nombre de trouvailles de valeur dans ce tumulus nous laisse penser qu'un homme et une femme sont enterrés ici, des personnes régnantes ou des gens ayant appartenu à l'élite de la société Saka".

Pour Danial Akhmetov, responsable de la région de l'Est-Kazakhstan: "cette découverte nous donne une vision totalement différente de l'histoire de notre peuple".  Les anciens avaient manifestement des compétences exceptionnelles dans le domaine de l’extraction, de la vente et de la fabrication de bijoux, a-t-il déclaré.

Il y a quelque 200 tertres funéraires sur le plateau d'Eleke Sazy où ces trésors ont été découverts, mais de nombreux autres ont été pillés en des temps reculés. Le plateau aux riches pâturages était considéré comme un "paradis" par les rois Saka.

 Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

Photo: East-Kazakhstan region/east2west news

Les premiers bijoux ont été extraits ici il y a deux ans, même si, à l'époque du dirigeant russe Pierre le Grand, des trésors ont été retirés. Malgré cela, les experts espèrent trouver d'avantage de vestiges avec des artéfacts en or du peuple Saka. "Il y a beaucoup de tumulus ici et les perspectives sont très grandes," rapporte l'archéologue en chef kazakh, Yerben Oralbai.

Le peuple Saka était une branche des scythes, une civilisation nomade avancée en Asie centrale s'étendant jusqu'à la Sibérie.

Merci à Quentin pur l'info !

Source:

Derniers articles sur le Kazakhstan:

Aucun commentaire: