11.18.2008

La momie Ötzi n'a pas de descendance moderne

MAJ 23/02/17
La momie vieille de 5300ans a très probablement peu de chance d'avoir des parents modernes actuels.
En effet, une équipe composée de scientifiques d'Italie et du Royaume-Uni a séquencé entièrement le génome mitochondrial (qui est transmis par la lignée maternelle) et a découvert qu'il appartenait à une lignée génétique qui est soit extrêmement rare soit disparue.

La momie Ötzi n'a pas de descendance moderne

Cette étude est la première à séquencer totalement le plus ancien génome d'Homo Sapiens; les conclusions contredisent des recherches antérieures menées en 1994 sur une petite section de l'ADN d'Ötzi et qui suggérait que des descendants pouvaient encore exister en Europe.

«La façon dont l'ADN mitochondrial est transmis de génération en génération commence a être compris graduellement», dit le Professeur Martin Richards, de la Faculté des sciences biologiques de l'Université de Leeds, "et il fournit un moyen efficace de suivre l'ascendance par les femmes de lignées sur de nombreux milliers d'années, ainsi que l'examen de la relation évolutive entre les populations humaines. "

L'équipe, dirigée par le Professeur Franco Rollo de l'Université de Camerino et le Dr Luca Ermini travaillant à la fois à Camerino et Leeds, a utilisé de nouvelles technologies puissantes pour le séquençage de l'ADN d'Ötzi et l'on confronté a un haplogroupe moderne, c'est-à-dire un groupe qui partage une séquence ADN ancestrale commune.

Ötzi appartenait à une branche de haplogroupe K1, qui est encore commun dans toute l'Europe d'aujourd'hui.
Toutefois, presque tous les membres de l'échantillon K1 d'Européens modernes appartiennent à l'une des trois sous-lignées, tandis que la lignée d'Ötzi est complètement distincte.

Lorsque la mort survient, l'ADN commence à se dégrader immédiatement, aussi l'ancien ADN est très fragmenté et toute étude de celui-ci doit être complétée dans des centaines de sections.
Pour cette étude l'équipe a testé environ 250 fragments, dont chacun a du être séquencé plusieurs fois pour s'assurer que les résultats ne soient pas déformés.

«Notre analyse confirme que Ötzi appartenait à une lignée non identifié de K1 et qui n'a pas été vu à ce jour dans les populations européennes modernes. La fréquence des lignées génétiques ont tendance à changer au fil du temps, en raison de variations aléatoires du nombre d'enfants qu'ont les gens - un processus connu sous le nom de "dérive génétique" - et de ce fait, certaines variantes disparaissent. Notre recherche suggère que la lignée d'Öetzi a pu en effet disparaître », explique le professeur Richards.

Liens:
Autres articles sur Ötzi: 

1 commentaire:

materials a dit…

Read your article, if I just would say: very good, it is somewhat insufficient, but I am still tempted to say: really good!
runescape gold