10.25.2011

Un couple de l'époque romaine enterré en se tenant la main depuis 1500 ans

D'après les archéologues italiens, l'homme et la femme ont été enterrés en même temps entre le 5ème et 6ème siècle après JC dans le centre-nord de l'Italie.

Portant un anneau de bronze, la femme est positionnée de sorte qu'elle semble regarder son partenaire masculin. "Nous pensons qu'ils ont été initialement enterrés avec leurs visages se regardant l'un et l'autre. La position des vertèbres de l'homme suggère que sa tête a bougé après la mort", explique Donato Labate, le directeur des fouilles à la surintendance archéologique d'Emilia-Romagna.

La découverte a été faite lors de travaux de construction à Modène.

Les restes du squelette d'un couple de l'époque romaine, montrent qu'ils se tiennent par la main depuis 1500 ans.



Les fouilles ont révélé trois couches d'intérêt scientifique.

La couche plus profonde, à quelque 7 mètres de profondeur, contenait les restes de constructions romaines de l'époque, dont un four à chaux où était produit le mortier. Les ruines appartenaient à la banlieue de Modène (Modena), qui s'appelait alors Mutina.

Une couche intermédiaire, à une profondeur d'environ 3 mètres, comprenait 11 tombes, tandis qu'une troisième stratification au sommet de la nécropole, révélait sept tombes vides.

Mis au jour par l'archéologue Licia Diamanti, le couple de squelettes appartenait à la nécropole où se trouvaient les 11 tombes. Selon Labate, les tombes sont de simples fosses, ce qui suggère que les gens enterrés là n'étaient pas particulièrement riches.

La zone a subi plusieurs inondations de la rivière Tiepido à proximité; cela a pu contribuer à faire bouger le crâne du squelette masculin après l'enterrement. La nécropole était couverte d'alluvions, et au-dessus, sept autres tombes ont été construites.

Ces sépultures étaient donc vides; très probablement, ont-ils étaient recouverts par une inondation juste après leur construction. Il pourrait s'agir de l'inondation catastrophique qui a eu lieu en 589, telle que rapportée par l'historien Paul diacre (Paulus Diaconus).


Un examen plus approfondi pour connaitre l'âge et la cause de décès du couple.

Les deux squelettes, qui sont mal conservés, vont être étudiés par Giorgio Gruppioni, anthropologue à l'Université de Bologne. La recherche comprendra l'établissement de l'âge du couple, leur relation et la cause possible du décès.

"Dans l'antiquité, il n'est pas surprenant d'apprendre que des époux ou des membres d'une famille meurent en même temps: chaque fois qu'une épidémie, telle que la peste noire, ravage l'Europe, un membre de la famille meure souvent alors que la famille essayait d'enterrer un autre membre", explique Kristina Killgrove, anthropologue biologiste à l'Université de Caroline du Nord.

En 2007, un autre couple de squelettes, enfoui depuis 5000 à 6000 ans, avait été trouvé sur un site néolithique près de Mantoue, à seulement 40 kilomètres au sud de Vérone, où Shakespeare a placé l'histoire romantique de Roméo et Juliette.

"Les deux couples sont séparés dans le temps par cinq millénaires, et les deux évoquent une tendresse édifiante. J'ai été impliqué dans de nombreuses fouilles, mais je ne me suis jamais senti tellement ému", a déclaré Labate.


Source:
Derniers articles sur l'Italie:


  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP