2.18.2012

Importante découverte au temple Aztèque de Mexico


Un total de 23 plaques de pierres précolombiennes datant d'environ 550 ans ont été découvertes par des archéologues devant le Grand Temple de Tenochtitlan au centre-ville de Mexico. Des sculptures illustrant des mythes aztèques comme la naissance du dieu de la guerre Huitzilopochtli y sont reconnaissables.


Photo de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH), montrant l'une des 23 pierres tombales (*) préhispaniques. Des serpents, des captifs, des ornements et des guerriers y sont gravés...

l'INAH a déclaré dans un communiqué que les sculptures sont faites sur des dalles en tezontle (roche volcanique); elles rapportent les origines mythologiques de l'ancienne culture Mexica ( ou Aztèque) à travers des représentations de serpents, de captifs, d'ornements, de guerriers et autres figures.

Ces restes précolombiens ont une grande valeur archéologique, car c'est la première fois que de telles pièces sont trouvées dans les lieux sacrés de Tenochtitlan et qu'elles peuvent être lues, précise l'archéologue Raul Barrera,  "comme un document iconographique racontant certains mythes de cette ancienne civilisation".


La naissance de Huitzilopochtli.

 Le Grand Temple était le centre le plus important de la vie religieuse des Mexicas. Construit dans ce qui est aujourd'hui la grande place de la capitale mexicaine connue sous le nom de Zocalo.

Les sculptures de pierre se concentrent sur les mythes de la naissance de Huitzilopochtli et le début de la guerre sainte.
Elles ont été placées face à ce qui était le centre du culte de Huitzilopochtli, ce qui signifie que, comme le dallage d'andésite rose et les dalles de basalte, elles remontent à la quatrième étape de la construction du Grand Temple (1440-1469).

D'après le mythe de la naissance de Huitzilopochtli, la déesse de la terre et de la fécondité, Coatlicue, a été fécondée par une plume qui entrait dans son ventre alors qu'elle balayait.
Mais sa grossesse a irrité ses 400 enfants, qui, poussés par la déesse Coyolxauhqui, décidèrent d'aller jusqu'à la montagne Coatepec où vivait Coatlicue pour la tuer.

C'est ce qu'ils firent, mais Huitzilopochtli sortit du ventre de sa mère en armes et tua ses frères et sœurs étoiles. Il coupa la tête de sa sœur Coyolxauhqui et la lança dans le ciel, où elle se transforma, donnant la lune.
 Vue de quelques unes des pierres sculptées.

L'Archéologue Lorena Vazquez Vallin, pour sa part, rapporte que l'une des autres images gravées sur les dalles de pierre représente un dard avec de la fumée sur les côtés, devant laquelle une pointe de flèche en obsidienne a été trouvé.

Une autre montre un guerrier étoile portant son chimalli (bouclier) dans une main et dans l'autre une arme de tir pour un jeu de fléchettes, la même que celle utilisée par Huitzilopochtli pour la conquête de Coyolxauhqui.

Une dalle de pierre sculptée représente aussi un personnage captif à genoux, les mains attachées derrière le dos. Une larme tombe de ses yeux et il pourrait parler, rapport Vazquez Vallin.

Source:

Derniers articles sur le Mexique:

Derniers articles sur les Aztèques:

(*): Contrairement à ce que laisse supposer le site Foxnews, il ne s'agit pas de pierres tombales mais des dalles scupltées comme le fait remarquer Cacalotl du site Mexique ancien. Voir: Nouvelles découvertes au Templo Mayor de Tenochtitlan






1 commentaire:

Cacalotl a dit…

Cher collègue, en aucun les glyphes représentés sous forme de glyphes sont des pierres tombales. Il s'agit de différents éléments qui rappellent la geste de Huitzilopochtli.
Le PAU dirigé par Raul Barrera établit en revanche que sous cette plateforme pourraient reposer les restes d'anciens tlatoque mexica-tenochas. Un petit lien vers notre note ne serait pas superflue pour bien comprendre tous les tenants et aboutissements.

Saludos regios.