1.29.2016

Le trésor du Staffordshire révèle de nouveaux secrets

Des chercheurs et conservateurs ont révélé deux rares objets qui promettent d'apporter de la lumière sur la connaissance du 7ème siècle anglo-saxon en Angleterre, une période connue comme "l'âge sombre" dans les Îles Britanniques.

L'un d'eux est un casque du 7ème siècle, l'autre un pommeau d'épée inhabituel.

Une pièce du casque (source: Wikipédia)

Après des années de nettoyage et de traitement les chercheurs et conservateurs du Barbican Research Associates ont minutieusement rassemblé les milliers de fragments d'objets qui constituent ce que l'on considère comme l'un des plus grands trésors archéologique au monde, le Trésor du Staffordshire. Il a été découvert par un détectoriste en Angleterre en 2009.

Alors que le casque et le pommeau d'épée ne sont que deux des centaines d'objets en or et argent identifiés parmi les fragments du Trésor du Staffordshire, leur rareté les distingue dans cette collection remarquable. Ces objets devaient appartenir appartenir à un guerrier d'élite ou bien une personne importante probablement en lien avec les royaumes anglo-saxons du 7ème siècle.

Les objets du trésor sont essentiellement des raccords d'armement, ce qui reflète une période turbulente de l'histoire anglaise, lorsque de petits royaumes se battaient pour le pouvoir. Cependant, on en sait peu sur cette période "sombre" de l'histoire, qui est apparue après la migration des peuples germaniques dans les régions du sud et de l'est du Royaume Uni (ce qui donnera les différents royaumes anglo-saxons).
Cela s'est produit des siècles après que les romains aient abandonné l'occupation des îles britanniques au cours du long déclin de la Période Impériale où ils régnaient sur une grande partie du monde antique.

Les archéologues et un conservateur ont travaillé pendant trois jours entiers pour commencer à rassembler quelques 1500 minces feuilles et bandes d'argent composant le casque. Les casques anglo-saxons sont extrêmement rares, et celui du trésor n'est que le 5ème à être découvert.
Ce travail de fourmi a permis de rassembler ces fragments, dont beaucoup font moins de 10mm de diamètre et constituent le tiers de la taille du trésor. La reconstitution a révélé des motifs complexes et estampés.

Les motifs dépeignent des guerriers et des hommes moustachus, ainsi que des oiseaux, animaux et bêtes mythiques, comme cela a été constaté sur d'autres objets du trésor.

Certains guerriers représentés portent eux-même un casque. Les chercheurs pensent qu'il est possible que ce soient des guerriers ancestraux ou idéalisés, ce qui était censé apporter un soutien au porteur du casque.

L'équipe a aussi rassemblé les fragments d'un "bandeau de casque", qui devait probablement faire la circonférence et qui représente des frises de guerriers. La plupart des morceaux de frises avaient été dorés à l'or. En comparaison, le casque trouvé à Sutton Hoo en 1939, dans un bateau funéraire royal, était en argent.

Détail du bandeau montrant une frise de guerriers. Photo: Courtesy Birmingham Museums Trust

"Le casque, s'il est recouvert de toutes les feuilles dorées de la collection, devait avoir l'air spectaculaire" estime Pieta Greaves, coordinatrice du Staffordshire Hoard Conservation avec le Birmingham Museums Trust, "pas seulement parce qu'il devait apparaitre en or mais en raison de son unicité, ce n'est que le 5ème de son genre à être découvert en Grande-Bretagne. Il devait probablement être porté par un roi ou quelqu'un d'une grande importance".

Les scientifiques disent qu'il y a encore beaucoup à découvrir concernant ce casque, et le travail est toujours en cours..


Le pommeau.

Il y a plus de 70 pommeaux d'épée dans le trésor, mais celui qui vient d'être reconstitué est unique en son genre.

L'avant du pommeau d'épée. Photo: Courtesy Birmingham Museums Trust

Les équipes de recherche et de conservation l'ont identifié et réassemblé à partir de 26 fragments. Bien qu'il soit de style anglo-saxon, il y a aussi des influences britanniques ou irlandaises. Le grenat central et le disque de verre incrusté semblent former une ancienne croix chrétienne, alors que du côté opposé un motif est composé de trois serpent. Ainsi, les croyances païennes et chrétiennes étaient représentées...

Le pommeau est aussi décoré de filigranes en or et incrusté de niellures. La bosse arrondie du pommeau est plutôt inhabituelle: appelée anneau d'épée, il y en avait deux de chaque côté à l'origine. De nombreuses épées de cette période en Angleterre et en Europe ont de tels anneaux, mais le pommeau du trésor est le premier à en avoir deux.

Tout cela, avec les ornements somptueux, suggère que le trésor devait probablement appartenir à une personne de statut important. D'après Chris Fern, archéologue du projet, "le nouveau pommeau identifié est passionnant. Il combine de multiples styles d'ornements différents, dont beaucoup dans le même genre que les manuscrits enluminés du 7ème siècle, comme le Livre de Durrow. Cela suggère l'arrivée des cultures anglo-saxonnes et britanniques ou irlandaises".

Les archéologues considèrent le trésor du Staffordshire comme l'une des découvertes anglo-saxonne les plus spectaculaires depuis les fouilles du bateau funéraire de Sutton Hoo en 1939.
Il comprend un mélange d'objets en or, argent et grenat pour plus de 6kg. La plupart des objets proviennent du dépouillement d'épées et de couteaux de combat à simple tranchant; il y avait aussi au moins un casque et d'autres objets. Tout cela devait représenter l'équipement d'une armée défaite au cours de batailles inconnues dans la première moitié du 7ème siècle.

Le casque de Sutton Hoo tel qu'il devait apparaitre en son temps. Le casque du trésor du Staffordshire doit beaucoup lui ressembler, avec  en plus des matériaux en or.  Il devait avoir une apparence dorée contrairement à celui de Sutton Hoo qui est argenté. Photo: Gernot Keller, Wikimedia Commons

Et, bien que fragmentés, endommagés et déformés, les objets du trésor représentent les possessions d'une élite de la classe guerrière, comme le reflètent le savoir-faire et les ornements.

Said Greaves rapporte ainsi que "nous avions tous ces grands poèmes anglo-saxons qui parlaient de de guerriers d'élite, mais cela est la première preuve de leur existence réelle".

La raison pour laquelle tout cela a été enterré, probablement vers 675 après JC, reste une question non résolue. Mais il est à noter qu'il fut découvert près d'une grande route (la voie romaine Watling Street longue de 322km), dans ce qui allait devenir le Royaume de Mercie.

La guerre entre les nombreux royaumes régionaux d'Angleterre était fréquente. Selon Fern , "Le trésor de Staffordshire nous ramène à un âge de splendeur guerrière. L'équipement de guerre en or et argent était probablement fabriqué dans des ateliers contrôlés par d'anciens rois d'Angleterre, pour récompenser les guerriers qui les servaient, quand de multiples royaumes se battaient pour la suprématie. L'habileté des artisans est toute aussi passionnante à étudier, avec de nombreux objets décorés d'art païen et chrétien, afin d'apporter une protection spirituelle lors des batailles".


La conservation et l'étude détaillée de ces 4000 fragments environ n'est pas encore terminée, et la seconde phase de recherche et de conservation vise à réassembler les fragments comme un puzzle géant, révélant les artéfacts dans leur forme originale.
Pour parvenir à cette fin, les propriétaires (les conseils municipaux des villes de Birmingham et de Stoke-on-Trent) ont besoin de 120000 livres supplémentaires pour ce travail et continuer la recherche nécessaire afin d'éclairer notre compréhension de cette fenêtre unique sur l'histoire anglo-saxonne.

Le site officiel du Trésor du Staffordshire: http://www.staffordshirehoard.org.uk/

Relecture par Marion Juglin
 Source:

Derniers articles sur l'Angleterre:

Aucun commentaire: