1.30.2017

Le butin de chaussures romaines de Vindolanda

À Vindolanda, une petite garnison, composée de quelques centaines de soldats et de leurs familles, s'était abritée derrière une série de grands fossés et remparts, alors qu'à l'extérieur des murs une guerre faisait rage entre les tribus britanniques du nord et les forces romaines.

Lorsque la guerre prit fin (en 212 après JC), les troupes et les civils sortirent du fort, et tout ce qu'ils ne purent prendre avec eux sur la route fut jeté dans les fosses défensives. Les ordures ont été rapidement enfouies lorsqu'une nouvelle cité romaine et un fort furent construits sur le site; du coup cela les a conservés dans un environnement privé d'oxygène empêchant les ravages du temps, de la rouille et de la pourriture.

En 2016, les archéologues de Vindolanda ont fouillé la fosse et découvert une incroyable capsule temporelle de vie et de conflit. Parmi les débris il y avait les squelettes d'un chien et d'un chat, des poteries, du cuir et 421 chaussures romaines.

Le butin de chaussures romaines de Vindolanda

Le butin de chaussures romaines de Vindolanda
Sandale romaine. Photo Credit : Vindolanda Trust

Les visiteurs qui ont eu la chance de venir sur le site de Vindolanda l'été dernier ont pu voir avec émerveillement comment les chaussures étaient mises au jour, une par une, dans la fosse; chacune étant une fenêtre sur la vie de la personne qui l'avait portée à un moment donné:  des bottes pour bébés, des petites chaussures d'enfants, d'adolescents, des bottes de femmes et d'hommes, des sabots de bain, des chaussures d'intérieur ou d'extérieur...

 Ce qui a été découvert représente peut-être plus d'une chaussure pour chaque personne qui a vécu dans le fort de Vindolanda à cette époque. Le Dr Andrew Birley, directeur général du Vindolanda Trust et directeur des fouilles, est ravi de ce qu'il appelle "un recensement démographique incroyable et sans précédent d'une communauté en conflit il y a deux millénaires. Le nombre de chaussures est fantastique tout comme leur diversité, même pour un site comme Vindolanda qui a produit plus de chaussures romaines que dans n'importe quel autre site de l'Empire Romain"

Cette découverte donne aussi une indication de la mode et de l'affluence des occupants en 212 après JC avec certaines des chaussures très élégantes et bien faites, aussi bien pour adultes que pour enfants.

Le butin de chaussures romaines de Vindolanda

Une chaussure mise au jour. Photo Credit : Vindolanda Trust

Les chaussures sont conservées sur place avec un bâtiment spécifiquement adapté pour faire face à la quantité découverte. La conservatrice du site, Barbara Birley, fait remarquer que "le volume de chaussures a été un défi pour le laboratoire, mais avec l'aide de volontaires, nous avons créé un espace spécifique pour la conservation des chaussures et le processus est maintenant bien avancé. Le Vindolanda Trust est engagé dans les fouilles, la préservation et l'exposition publique de ses découvertes, bien que chaque chaussure coûte 80 à 100 livres (90 à 120€) en conservation. Trouver autant de chaussures cette année a entraîné des coûts supplémentaires significatifs pour le laboratoire".


Relecture par Digitarium.fr

Source:

Derniers articles sur la civilisation romaine:

Dernière mise à jour sur Vindolanda (24/07/17):