11.22.2018

D'anciens complexes cérémoniels découverts dans le désert d'Atacama

D'anciens complexes cérémoniels ont découvert dans le désert le plus aride au monde. Ils suggèrent que de tels endroits ont été florissants il y a des milliers d'années dans ce qui est aujourd'hui le désert d'Atacama au Chili.

Une équipe d'archéologues a ainsi conclu que deux sites archéologiques situés à moins d'un kilomètre de distance étaient utilisés à des fin cérémonielles; c'est ce que rapportent la professeure d'archéologie Catherine Perlès, de l'Université Paris Nanterre, et Lautaro Nuñez de l'Université Catholique du Nord au Chili.

D'anciens complexes cérémoniels découverts dans le désert le plus aride du monde
 Le site vieux de 5 000 ans situé dans le désert d’Atacama abrite un complexe cérémoniel construit avec ces pierres verticales. Photo: copyright Antiquity Publications Ltd.

Pour survivre aux conditions difficiles du désert aride d'Atacama, les habitants devaient utiliser ce que les scientifiques appellent des éco-refuges, c'est-à- dire des endroits qui ont suffisamment d'eau, de vie animale et végétale pour nourrir les gens.
Les habitants d'éco-refuges à proximité semblent s'être réunis pour bâtir les deux sites, avec des constructions qui ont pu être organisées par des chefs religieux,


Un site prospère vieux de 3200 ans


Le plus impressionnant des deux sites s'est épanoui entre 1200 avant JC et 500 avant JC. Fouillé pour la dernière fois en 2015, le site comprend des monuments de pierre massifs, des sépultures infantiles et des offrandes d'or, ainsi que d'autres matériaux exotiques provenant d'Amazonie et du Pacifique. Les restes de 28 nourrissons, dont certains avaient été enterrés avec de riches objets funéraires, ont également été retrouvés sur place.

Sur deux tombes, les archéologues ont trouvé des pendentifs en or richement décorés; sur une autre, ils ont mis au jour une tête de vautour en bois plaqué or avec des yeux et une crête incrustés  de malachite verts, remontant entre 690 avant JC et 540 avant JC.

D'anciens complexes cérémoniels découverts dans le désert le plus aride du monde
Le site cérémoniel, vieux de 3 200 ans, contenait ces sépultures infantiles: l'une flèhe avec une plaque en or (flèche noire) et une autre avec une tête de vautour en plaqué or avec des yeux et une crête en malachite (flèche blanche). Photo: copyright Antiquity Publications Ltd.

"De nombreux mortiers et dalles pour broyage attestent une intense préparation de pigments, de denrées alimentaires et de breuvages, ainsi que des hallucinogènes fabriqués à partir des graines de cebil et de maïs, toutes deux importées des basses terres du nord-est de l'Argentine." écrivent Perlès et Nuñez.


Un deuxième site vieux de 5000 ans


Le second site a été fouillé pour la dernière fois en 1985 et, à l'époque, on pensait que c'était un village. Cependant, lorsque Perlès et Nuñezont ré-étudié les restes, ils ont conclu que c'était un complexe cérémoniel qui a été construit il y a 5000 ans.

Leurs investigations ont révélé qu'aucune des structures n'a été utilisée comme habitat et que l'architecture est similaire à celle de l'autre site d'Atacama. "Sur les deux sites, les structures sont construites avec de grandes dalles verticales et couvrantes, hautes jusqu'à 1.5m." écrivent-ils, de plus "une forte proportion de mortiers et de meules provenant des deux sites est associée à des dépôts de pigment rouge", qui devaient avoir une utilité cérémonielle.

Alors que les deux chercheurs sont convaincus que le site vieux de 5000 ans a été utilisé pour des raisons cérémonielles, ils ne savent pas quelles cérémonies étaient pratiquées. 


Source:

Liens:

Derniers articles sur le Chili:

Aucun commentaire: