4.17.2019

La découverte d'une épave égyptienne prouve que l'historien grec Hérodote avait raison il y a près de 2500 ans

Des archéologues ont récemment découvert une ancienne épave prouvant que l'historien grec Hérodote avait entièrement raison concernant des observations qu'il avait faite il y a près de 25 siècles.

La découverte d'une épave égyptienne prouve que l'historien grec Hérodote avait raison il y a près de 2500 ans
Un archéologue inspecte la quille d'une épave découverte près de la ville portuaire submergée de Thonis-Héracléion. Photo: Christoph Gerigk/Franck Goddio/Hilti Foundation

L'épave, trouvée au large des côtes méditerranéennes d'Egypte, près de l'ancienne cité de Thonis-Héracléion, aujourd'hui sous les eaux, était un bateau appelé "baris" (un bateau à fond plat dont on se servait sur le Nil pour le transport des marchandises).

C'est exactement le type de navire décrit en grand détail par Hérodote dans son livre "Histoires" (ἹΣΤΟΡΙΑΙ) après une visite qu'il avait faite dans le port de la cité de Thonis-Héracléion en Egypte.


Hérodote était intrigué par la façon dont les gens construisaient le bateau, qui était utilisé pour naviguer sur le Nil


Pendant des siècles, les spécialistes et archéologues pensaient que ce type de bateau décrit par l'historien n'avait jamais réellement existé, car il n'en avait jamais été découvert.

Cette théorie a récemment était mise à mal lorsqu'un groupe d'archéologues a trouvé une épave bien préservée au large des côtes égyptiennes dans le delta du Nil.

Ce que les scientifiques ont vu lorsqu'ils ont plongé était exactement le type de navire qu'Hérodote avait parfaitement décrit dans son livre il y a près de 2500 ans.

La bateau long de 28 mètres était l'un des premiers navires utilisés par les égyptiens pour le commerce dans l'antiquité. Les navires décrits par Hérodote dans son livre devaient être exactement le même type de bateau, mais ils étaient juste légèrement plus petits.

Le Dr Damian Robinson, directeur du Centre pour l'Archéologie Marine de l'Université d'Oxford, explique que "là où les planches sont jointes pour former la coque, elles sont généralement reliées par des joints à mortaise et à tenon qui fixent une planche à la suivante. Or, nous avons ici une forme de construction tout à fait unique, qui ne se voit nulle part ailleurs"


Une description qui correspond à l'épave au mot près


Très probablement, cette construction unique a dû être la raison pour laquelle Hérodote a été si étonné lorsqu'il a vu ce type de navire. L’historien de renom s’étonnait également des essences de bois particulières qu’ils utilisaient pour construire ces bateaux, ce qui lui était totalement inconnu.

Les archéologues estiment que ce que l'historien a vu aurait pu être construit dans le même chantier naval que le navire qu’ils ont découvert, puisqu’une analyse mot à mot du texte d’Hérodote correspond exactement à l’aspect du navire.

Hérodote est un historien grec qui fut le premier écrivain à avoir traité des sujets historiques à l'aide d'une méthode d'investigation systématique, ce qui l'a conduit à être universellement considéré comme le «père de l'histoire».


Source:

Derniers articles sur l'Egypte:

3 commentaires:

Anonyme a dit…

En fait ça date de 2014:
https://www.academia.edu/6164096/L_%C3%A9pave_d_H%C3%A9racleion_Egypte_et_la_baris_d_H%C3%A9rodote

La photo d'en-tête des deux articles est prise d'ailleurs au même endroit, avec les mêmes plongeurs, et juste un angle légèrement différent.


Mais cela reste intéressant!

Gauts a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gauts a dit…

Possible temple immergé, trouvé dans le lac Nasser... https://chezgauts.weebly.com/lac-nasser1.html