11.08.2010

Une hache aborigène de 35000 ans découverte en Australie

L'outil tranchant le plus ancien au monde a été découvert sur la Terre d'Arnhem, ce qui incite les scientifiques à resituer exactement la technique de fabrication d'outils tranchants dans la période de l'âge de pierre.

Le Dr Bruno David examine le fragment de hache vieux de 35000 ans, découverte sur le site de Nawarla Gabarnmang site. Photo: Rebecca Hallas


Découverte dans une grotte de grès dans une partie reculée du sud-ouest de la Terre d'Arnhem, le fragment de hache en basalte mesure 4 centimètres de long et a été daté à 35.000 ans au radio-carbone

La découverte est importante car elle est antérieure d'au moins 5000 années aux plus anciens exemples connus d'objets tranchants provenant du Japon et d'Australie, qui ont été datés à 22.000 et 30.000 ans.
En comparaison, les premières haches d'Europe, d'Asie occidentale et d'Afrique sont datées de 8.500 ans.

D'après l'Archéologue Bruno David de l'école de géographie et sciences de l'environnement de l'Université Monash : ''Nous avons deux dates à partir de charbon extraits au-dessus de l'endroit où la hache a été retrouvée et d'en dessous et elles correspondent exactement".

Cela démontre également que l'Australie était à la pointe de l'innovation technique il y a 35.000 ans; et l'équipe internationale à l'origine de la découverte, dirigée par le Dr David, estime qu'elle permettra de mieux comprendre l'évolution du comportement humain.
David précise qu'il y avait des preuves que la technique de concassage existait entre 40.000 et 70.000 ans, mais pas pour rendre les bords d'un outil de pierre tranchant. Les rayures parallèles visibles sur la surface de la hache sont la preuve qu'elle a été construite par concassage.
La hache a également été envoyée en France pour être analysée par le célèbre archéologue Hugues Plisson de l'Université de Bordeaux.

Le fait que le morceau de hache soit fabriqué à partir de roches volcaniques est également important, sachant que la zone de sa découverte est du grès. La source la plus proche de basalte est à 40 kilomètres, ce qui suggère que la hache aurait fait l'objet d'un échange commercial.

L'archéologue Adam Brumm de l'Université de Wollongong, ajoute que la découverte est la preuve d'une solution technologique ingénieuse mis au point par les premiers Australiens: ''La culture matérielle autochtone était considérée par les premiers observateurs européens comme l'une des technologies la plus primitive sur terre. Pourtant, en même temps que les premiers chasseurs européens utilisaient des pointes de flèches en pierre pour chasser des animaux de l'âge de glace, les ancêtres des aborigènes utilisaient un type au moins aussi  sophistiqué d'outil de pierre afin d'accéder à leur alimentation de base.''

L'abri rocheux de Nawarla Gabarnmang où la hache a été retrouvée est situé à 40 kilomètres de Nauwalabila, un des plus anciens sites aborigènes connus en Australie.

''La Terre d'Arnhem est l'un des plus grand centres du monde de l'art rupestre ... il a beaucoup de styles différents,'' précise le Dr David, ''Et cette complexité nous permet de suivre l'histoire des évolutions culturelles.''

Source:

Aucun commentaire: