6.22.2011

Une ville des Croisés émerge sous un vieux port israélien

L'admirable port fortifié d'Acre (ou Saint-Jean-d'Acre), était déjà une des richesses archéologiques d'Israel; or, aujourd'hui c'est toute une ville croisée intacte qui a été redécouverte sous les ruelles animées de la ville datant de l'époque ottomane.

En préparant une nouvelle section souterraine pour le public, les travailleurs nettoyaient les pierres dans un passage souterrain voûté. Ils ont retrouvé, un blason gravé sur un mur et des graffitis laissés par un voyageur médiéval.
A proximité, se trouvait une rue principale pavée avec une une rangée de magasins qui devaient vendre des  figurines d'argile et des ampoules d'eau bénite: des souvenirs populaires pour les pèlerins. Tous ont été utilisés pour la dernière fois en 1291, année où l'armée musulmane d'Egypte a vaincue la garnison chrétienne d'Acre et nivelé ses restes.

La ville existante, construite par les Turcs ottomans autour de 1750, a conservé cette ancienne ville, qui avait été cachée pendant des siècles sous les décombres.


Prise le 19 Juin 2011, cette photo montre le tunnel construit par le chevaliers de l'ordre du Temple sous la ville portuaire d'Acre (AP Photo/Ariel Schalit)




«C'est comme Pompéi à l'époque romaine - c'est une ville complète», a déclaré Eliezer Stern, l'archéologue israélien en charge de la ville d'Acre. Il a qualifié la ville comme l' «un des sites les plus passionnants dans le monde de l'archéologie».

La zone nouvellement creusée, une partie d'un quartier des Croisés, est prête à être ouverte dans l'année.

Aujourd'hui, la vieille ville d'Acre est une enclave pittoresque qui s'avance dans la Méditerranée; elle abrite 5.000 citoyens arabes d'Israël qui vivent dans des maisons qui sont elles-mêmes des artefacts historiques.

En 2001, Acre est devenu le premier site d'Israël patrimoine mondial de l'UNESCO. Mais peut-être en raison de son emplacement éloigné dans le nord du pays ou tout simplement parce qu'elle doit rivaliser avec les sites plus connus comme Jérusalem et la forteresse du désert de Massada, Acre est restée dans l'ombre


Acre existe depuis au moins 4500 ans, mais elle a atteint son apogée lors de la conquête des croisés en 1104.

D'anciennes fouilles sous-marines dans le port d'Acre ont révélé des fortifications coulées et plus de 20 navires perdus. Le dernier découvert, est armé de canons et de munitions spéciales servant à déchiqueter les voiles ennemies; il est daté du siège de la ville par Napoléon Bonaparte en 1799.

En raison de l'importance d'Acre et de la complexité à y mener des travaux archéologiques dans une ville vivante, l'Israel Antiquities Authority a fait d'Acre un véritable laboratoire de travaux de conservation. Ils ont ainsi récemment transformé une ancienne demeure ottomane en un centre de conservation pour les étudiants locaux et internationaux.

Shelley-Anne Peleg, qui dirige le centre et sert de liaison avec les résidents locaux, explique que les archéologues ont appris que l'histoire d'Acre ne pouvait être séparée du peuple qui y vivait.



Source:

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP