9.05.2011

Un ancien pot romain criblé de Mystère

Un ancien vase d'argile reconstruit à partir de pièces découvertes dans un musée canadien est criblé de trous minuscules, laissant perplexes les archéologues quant à ce pourquoi il était utilisé.

 Cette jarre ancienne est pleine de trous, dont un à sa base; si les scientifiques n'ont aucune idée de son utilité, ils pensent qu'il remonte à 1800 ans en Grande-Bretagne romaine.
Crédit: Photo gracieuseté Katie urbain / Musée d'archéologie de l'Ontario


A ce jour, personne n'a été capable d'identifier un autre artefact comme celui-ci dans le monde romain .


Le pot, de seulement 40 centimètres de haut et datant d'environ 1.800 ans, a été retrouvé brisé en 180 morceaux méconnaissables dans une salle d'entreposage du Musée d'archéologie de l'Ontario. Mais même une fois restauré, les scientifiques ont été confronté à un mystère.

"Tout le monde est perplexe en ce qui concerne ce pot," nous dit Katie Urban, l'un des chercheurs du Musée, "nous l'avons envoyé à toutes sortes de spécialistes en poteries romaines et autres poteries, et personne ne semble être en mesure de trouver un autre exemplaire."



D'où vient donc le ce pot ?

La recherche en archive montre que le pot était parmi les artefacts de Grande-Bretagne romaine qui ont été donnés au musée dans les années 1950 par William Francis Grimes, un archéologue qui est mort en 1988. L'équipe de Grimes avait creusé un cratère de bombe datant de la Seconde Guerre mondiale à Londres, en Angleterre, non loin d'un temple antique dédié à Mithra, dieu iranien qui était populaire dans tout l'Empire romain.

Urban a toutefois averti qu'il n'est pas certain que le pot vienne de cette fouille. L'artefact ne semble pas être sur la liste des objets provenant de Grimes. "Comment s'est-il retrouvé dans notre collection ? Cela n'est pas cent pour cent clair, nous essayons encore de comprendre", a expliqué Urban.

Il y a une petite chance que ce mystérieux vase provienne d'Irak, car une autre collection d'artefacts trouvée dans le stockage du musée vient de l'ancienne ville d'Ur. Ils ont au moins 5000 ans.
Leonard Woolley, un archéologue connu pour la découverte d'une riche série de tombes royales à Ur, les avait mis au jour en 1931 et les avait envoyé au British Museum. Le musée, à son tour, les a envoyé à la University of Western Ontario en 1933 comme cadeau.


A quoi a-t-il pu servir ?

La question dans l'esprit de toute l'équipe était la suivante: Pourquoi un Romain a crée un pot plein de trous?

"Il y a beaucoup d'options différentes, beaucoup d'entre elles impliquent soit une lampe ou une sorte de récipient animal", explique Urban , ajoutant que si les trous minuscules servaient à laisser passer la lumière, le trou à sa partie inférieure suggère que ce ne pouvait être une lampe.

Une autre possibilité est que le pot était utilisé pour stocker les loirs; les textes anciens suggèrent qu'ils étaient un casse-croûte populaire pour les Romains. Ainsi, une ancienne recette suggère ceci:  "farcie avec une farce de porc et de petits morceaux de viande de loir, le tout pilé avec du poivre, des noix, du bouillon." Alors, "mettre le loir ainsi farcie dans un plat en terre, faire rôtir dans le four, ou la faire bouillir dans la marmite. "

Cependant, pour Urban, le problème avec cette théorie est que les pots à loirs ailleurs dans le monde romain ont un aspect très différent de ce pot à trous. Les boites à rongeurs étaient équipées d'une rampe qu'ils pouvaient escalader.

Une autre théorie est que le pot a pu contenir des serpents, suffisamment gros pour ne pas pouvoir se glisser à travers les trous. Les serpents étaient un symbole religieux populaire à travers le monde antique.

L'artefact est actuellement exposé au Musée d'archéologie de l'Ontario dans le cadre d'une exposition sur Ur et la Grande-Bretagne romaine.

Source:

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Ne serait ce pas une ruche?

Anonyme a dit…

L'hypothèse de la lampe reste plausible.
Si la bougie ou autre est au sol, le trou en partie inférieure comme précisée dans l'article servirait simplement à poser le pot troué sur la lampe jusqu'au sol.

SC a dit…

Comme décoration avec des plantes ou des fleurs sortant des trous

Anonyme a dit…

je pensais à un pot a escargots... pour les faires degorger

Georges a dit…

Je possède plusieurs pots à trous dont l'usage est d'y faire dégorger les escargots. Ils sont visible à cette adresse : http://vieux-outils-art-populaire.blogspot.fr/2012/05/poterie-pour-animal-hors-abreuvoir-et.html