10.20.2011

Mise au jour d'un village romano-britannique en Angleterre


Les archéologues ont découvert l'un des plus importants sites romano-britanniques dans la vallée de Trent, dans la carrière de Langford dans le Nottinghamshire. Il en ressort clairement que Langford était un centre régional actif à partir du néolithique.

Cette fosse en anneau pourrait être un ancien tertre funéraire...

L'archéologue Lee Elliott, du Trent and Peak Archaeology, a dirigé la recherche avec Peter Webb.  
Lee explique ainsi: "Nous pensons que ce site est un village romano-britannique, dont très peu ont été identifiés le long de la vallée du Trent - les fermes seules étant la norme. Le village semble avoir été sous-divisé en zones de vie, de travail et d'inhumation. La gamme exceptionnelle d'artefacts pour une communauté rurale suggère la prospérité, peut-être basée sur ​​l'élevage d'animaux à grande échelle et de produits connexes à destination des villes romano-britanniques Brough et Lincoln."


Pour la période romano-britannique, cela représente l'une plus importantes découverte dans la vallée de Trent. 

Avec des éléments révélant non seulement une grande divesrité d'animaux présents, mais aussi des preuves de boucherie, de travail de l'os et du bois de cerf, l'ensemble des résultats fournit un aperçu clair de la vie rurale au cours de cette période.

Trois squelettes Romano-britanniques ont été trouvés avec vingt-trois autres tombes Romano-britanniques sans squelettes.


C'est après un accord unique avec le Nottinghamshire County Council que Tarmac, la société propriétaire de la carrière, a accepté de "déshabiller" l'ensemble des terres qui devaient être exploitées afin que les archéologues aient l'occasion d'examiner le site au maximum.


Une chronologie exceptionnelle.

C'est tout d'abord la période du Néolithique jusqu'à l'âge du bronze (4000 à 800 avant JC) qui est représentée sur ce site: une grande quantité de silex et de poteries dispersés sur plusieurs couches, un petit nombre de puits et une fosse en anneau (probablement un ancien tertre funéraire de 20m diamètre: photo ci-dessus). Une massue en pierre a aussi été découverte, ce qui est considéré comme une trouvaille particulièrement rare et importante.

Ensuite, du milieu à la fin de l'âge du fer (400 avant J.-C. à 42 après JC) on trouve une série de fosses abandonnées: probablement pour des supports de maisons circulaires et de granges à foin.

Les vestiges les plus importants sur le site datent cependant de la période romano-britannique (42 à 400 après JC): il s'agit d'un village ou hameau de 200m de long sur 180m de large.
Il y avait des sentiers, le long desquels se trouvaient plusieurs restes de constructions impliquant différentes formes d’activités:  habitats, séchage de grains, parcage des animaux, boucherie et sépultures.
La présence de huit pierres alignées d'un ancien puits est un total sans précédent pour un site romano-britannique dans le Nottinghamshire.

Une gamme importante d'artéfacts ont été récupérés: de la poterie, de la ferronnerie (pièces de monnaie, broches, épingles, clous, boucles), du bois travaillé, des os d'animaux, du cuir, du verre...
Cet ensemble de découverte constitue l'une des collections les plus importantes jamais récupérées dans un site de milieu rural romano-britannique le long de la vallée du Trent.
Cela fourni de nouvelles perspectives sur la vie quotidienne rurale durant cette période.

Ils ont aussi trouvé des preuves d'occupations des premiers anglo-saxons (410-649 après JC.) sous la forme de fosses, de trous de poteaux et de restes de bâtiments. Une large gamme d'objets a été récupérée, dont des perles de verre, de la céramique, des épingles, des fusaïoles, des poids, des broches et os d'animaux.

Enfin, au cours de la période médiévale (1066-1539 après JC), la plupart du site formait un système de champs sur le terrain du village voisin de Langford. Plusieurs éléments ont été récupérés à partir de cette période, dont des pièces de monnaie, des poids de plomb et une boucle.


Source:
  • Past Horizons: "New romano-british village appears in quarry excavation"

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Du maïs en Grande Bretagne au premier millénaire?

Anonyme a dit…

Du séchage de maïs dans l'Antiquité ??? Les Romains avaient-ils découverts l'Amérique ?

Leh a dit…

Effectivement, du maïs dans cette région du monde et à cette période est pour le moins peu probable....

Mais cela ne m'a pas sauté au yeux lors de la traduction de "corn" (cela veut dire "maïs" mais aussi "grain")

Merci pour les remarques.

L'erreur a été corrigée,

Jann Lassalle

Anonyme a dit…

si je me souviens bien, "corn" veut dire "maïs" en américain et "blé" en anglais