12.19.2012

Des crânes déformés découverts dans un cimetière mexicain


Les archéologues ont découvert le premier cimetière pré-hispanique dans la région de Sonora, près du petit village mexicain d'Onavas.
Certains des squelettes, enterrés il y a environ 1000 ans, présentent une déformation du crâne.

 Un des 13 individus découvert avec un crâne déformé. Image: INAH

Un cimetière unique.

Le cimetière se compose de 25 personnes, dont 13 ont intentionnellement le crâne déformé. Cinq d'entre eux ont également des mutilations dentaires.
Ces pratiques culturelles sont similaires à celles des groupes préhispaniques dans le sud de Sinaloa et le nord de Nayarit, mais jusqu'à présent, elles n'ont pas été constatées dans le Sonora.

Certains des individus portaient des ornements tels que des bracelets, des anneaux pour le nez, des boucles d'oreilles et des pendentifs fabriqués à partir de coquilles trouvées dans le golfe de Californie.

Une sépulture contenait une carapace de tortue, soigneusement placée sur l'abdomen.

Cependant, les archéologues ont constaté que les sépultures n'étaient pas accompagnées des offrandes et récipients habituels.
Pour les archéologues, la découverte de nouvelles déformations craniennes est passionnante. Cela n'a jamais été constaté dans les groupes culturels de Sonora.

"Cette découverte unique montre un mélange de traditions des différents groupes du nord du Mexique. L'utilisation d'ornements fabriqués à partir de coquillages du golfe de Californie n'avait jamais été trouvé auparavant dans le territoire de Sonora. Cette découverte étend la limite de l'influence des peuples méso-américains plus au nord que ce qui a été précédemment noté", a déclaré l'archéologue Cristina Garcia Moreno, directrice du projet de recherche.

L'archéologue a mené des travaux pour le compte de l'Arizona State University avec l'accord de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH).


Les mutilations et les déformations comme marque de statut social.

Garcia Moreno a déclaré que la "déformation crânienne dans les cultures méso-américaines a été utilisée pour différencier un groupe social des autres et à des fins rituelles, tandis que la mutilation dentaire dans les cultures telles que les Nayarit était considérée comme un rite de passage à l'adolescence. Ceci est confirmé par les résultats de l'étude du cimetière de Sonora, où les cinq corps avec les mutilations dentaires ont tous plus de 12 ans d'âge."

Cependant, poursuit-elle, "dans le cas présent, on ne peut pas reconnaître les différences sociales car toutes les sépultures semblent avoir les mêmes caractéristiques. Et nous n'avons pas été en mesure de déterminer pourquoi certains portaient des ornements et d'autres non, ou pourquoi, parmi les 25 squelettes seul un était féminin."

Des ossements de 25 individus ont été récupérés, 17 ont entre 5 mois et 16 ans et 8 sont des adultes.

Le chercheur a noté que le nombre d'enfants et de pré-pubères identifiés dans le cimetière peut être un indicateur de mauvaise pratique en ce qui concerne la déformation crânienne et d'une mort causée probablement par une force excessive dans l'enserrement du crâne.

Ses dires proviennent des analyses menées sur les vestiges et les résultats n'ont pas montré de maladies apparentes qui pourraient avoir causé la mort.

La découverte est importante, car elle montre l'influence des sociétés mésoaméricaines dans le sud de Sonora, beaucoup plus au nord que prévu.

"En raison des caractéristiques des personnes qui ont été trouvés dans Ónavas, en particulier à partir de la déformation du crâne et des mutilations dentaires, on peut les relier aux sociétés du sud du Mexique, par exemple, Michoacán, Nayarit, Jalisco, et à son tour, avec la zone méso-américaine culturelle. "

La découverte a été daté de l'an 943 après JC à partir d'échantillons prélevés dans l'un des individus. Garcia Moreno a souligné que l'Amérique Centrale a été affectée par l'arrivée des colons du sud, ce qui peut avoir étendu leur influence plus au nord qu'on ne le croyait auparavant.

Source:

Derniers articles sur le Mexique:

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Indiana Jones?

Anonyme a dit…

Personne penserait aux Annunaki ?
T'en de belles explications donnée à peine les squelettes découvert !

Trop fort ! Bravo !

Van Helsing a dit…

Cela fait penser à des crânes d'origine extra-terrestre, même si il y a une explication scientifique, l'aspect est impressionnant, digne d'un film de science-fiction.

Anonyme a dit…

L homme veut toujours ressembler à son idole !!!