12.04.2012

La première microbrasserie découverte à chypre


Les archéologues travaillant dans l'ouest de Chypre ont découvert une microbrasserie de l'âge du Bronze.

La microbrasserie reconstituée dans le cadre de l'archéologie expérimentale...

L'équipe de fouilles a mis au jour une structure voûtée plâtrée de boue de deux mètres d'envergure. Elle était utilisée comme four pour sécher le malt et faire de la bière il y a 3500 ans.

Des bières de différentes saveurs aurait été brassées à partir d'orge maltée, et fermentée avec des levures, avec une teneur en alcool d'environ 5%.

La levure devait être soit naturelle ou bien produite à partir de fruits comme les raisins ou les figues.


Une découverte rarissime.

Le docteur Lindy Crewe, de l'Université de Manchester, a dirigé les fouilles du site, de l'âge du bronze moyen, de Kissonerga-Skalia, près de Paphos, depuis 2007: "Les archéologues pensent que boire de la bière était une occupation importante de la société à partir du néolithique et a peut-être même été la principale raison pour laquelle les gens ont commencé à cultiver des céréales.".

Mais il est extrêmement rare de trouver des restes de production préservés après des milliers d'années.
La fouille du four de maltage et des ensembles associés comme des poteries et des outils laissés sur place donnent une occasion fantastique d'étudier les outils de l'âge du bronze et de comprendre les techniques et les recettes.

Le four découvert par les archéologues était placé à 50 mètres de l'extrémité d'une cour de 50 mètres carrés avec un sol plâtré.
Ils ont trouvé des outils de broyage et des mortiers (qui ont pu être utilisés pour briser le grain après qu'il ait été malté), un petit foyer et des marmites en argile pour chauffer lentement la bière.

Ils ont également trouvé des petites cruches, qui, selon eux, devaient contenir des additifs comme des levures ou des édulcorants pour produire les bières avec différents dosages ou arômes.


La bière: un des ciments de la communauté.

Les ingrédients de la bière ont été trouvés par l'équipe sous forme de graines carbonisées.
D'après le Dr Crewe: "La bière était souvent consommée, car elle était plus nutritive que le pain et moins susceptibles de contenir des agents pathogènes nocifs de l'eau potable qui peuvent vous rendre malade."

Mais les boissons alcoolisées ont également eu un rôle important dans le négoce et le plaisir de la même façon qu'aujourd'hui.

Cette activité rassemblait les communautés comme pouvaient le faire les récoltes ou la construction de certains bâtiments spéciaux. Au lieu d'un paiement, les participants sont récompensés par une fête spéciale, impliquant souvent des quantités d'alcool qui transformait une corvée en un événement social.


Le succès de la bière à la figue.

Une équipe archéologique expérimentale, dirigée par Ian Hill de HARPE (Heritage and Archaeological Research Practice), a recréé le four de séchage en utilisant des techniques traditionnelles afin de tester la théorie du Dr Crewe.
La version moderne utilisait de l'air chaud pour produire une température de 65°C. Ce sont des conditions parfaites pour le chauffage et le séchage des grains, tout en conservant les enzymes et les protéines.

Pour M. Hill: "Une fois que les bières étaient prêtes, nous les avons trouvé toutes à peu près potables, bien que certaines variétés sont mieux que d'autres. Celle au raisin est la moins agréable, un peu trop sucrée. Les résultats sont moins fiables lors de l'utilisation des levures naturelles, par rapport à la levure de bière. Quant à la bière à la figue, elle devait certainement être la plus populaire".


Source:

Derniers articles sur Chypre:

  © Blogger template 'Isfahan' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP