2.17.2014

Une pyramide a degré vieille de 4600 ans mise au jour en Egypte à Edfou


Les archéologues travaillants à proximité de l'ancienne ville d'Edfou, dans le sud de l'Egypte, ont découvert une pyramide à degrés qui remonte environ à 4.600 ans, quelques décennies avant la Grande Pyramide de Gizeh.

La pyramide à degrés, qui faisait 13 mètre de haut, est l'une des sept pyramides provinciales,  construites par le pharaon Houni (règne: 2635-2610 avant JC) ou Snefrou (règne: 2610. -2590 avant JC).

Les archéologues travaillant à proximité de l'ancienne ville d'Edfou en Egypte du sud ont découvert une pyramide à degrés qui remonte à environ 4600 années. Crédit: Projet Tell Edfou de l'Université de l'Institut oriental de Chicago.

Au fil du temps, les blocs de pierre de la pyramide à degrés ont été pillés, et le monument a été exposé aux intempéries. Aussi, aujourd'hui, elle ne fait plus que 5 mètres de haut.

Dispersées à travers l'Egypte centrale et méridionale, les pyramides provinciales sont situées près des principales villes. Elles n'ont pas de chambres internes et ne sont pas destinées à l'enfouissement.
Six des sept pyramides ont des dimensions presque identiques, y compris celle récemment découverte à Edfou, qui est d'environ 18,4m sur x 18,6 m.

Le but de ces sept pyramides reste un mystère. Elles ont peut-être été utilisées comme monuments symboliques dédiés au culte royal, confirmant le pouvoir du roi dans les provinces méridionales.

"Les similitudes entre les pyramides sont vraiment incroyables, et il y a certainement un plan commun", a déclaré Gregory Marouard, associé de recherche à l'Institut oriental de l'Université de Chicago, et directeur des travaux à la pyramide d'Edfou.

Sur le côté est de la pyramide, son équipe a trouvé les restes d'une installation où des offrandes de nourriture semblent avoir été faites. C'est une découverte importante pour la compréhension de ce type de pyramide, car cela fournit des indices sur le but de leur utilisation.

L'équipe a également découvert des graffitis hiéroglyphiques gravés sur les faces extérieures de la pyramide. Les inscriptions sont situées à côté des restes de bébés et d'enfants qui ont été enterrés au pied de la pyramide.
Les chercheurs pensent néanmoins que les inscriptions et les sépultures datent de longtemps après la construction de la  pyramide et que la structure n'a pas été conçue comme un lieu de sépulture.


La pyramide D'Edfou.

Bien que les chercheurs connaissaient l'existence de la pyramide d'Edfou, la structure n'avait jamais été fouillée avant que l'équipe de Marouard ne commence à y travailler en 2010.

Son équipe a constaté que la pyramide avait été couverte par une épaisse couche de sable, des déchets modernes et les restes du pillage de ses blocs.
Cela ne ressemblait pas à une pyramide et les gens d'un village voisin pensaient même que la structure était la tombe d'un cheikh, un saint musulman local.

Construite en blocs de grès et mortier d'argile, elle avait été construite sous la forme d'une pyramide à trois degrés. Un noyau de blocs se dresse verticalement, avec deux couches de blocs à côté, l'un au-dessus de l'autre.
Le style est semblable à celui de la pyramide à degrés construite par Djoser (règne: 2670-2640 avant JC), le pharaon qui a construit la première pyramide de l'Egypte au début de la troisième dynastie de l'ancienne Égypte.
La technique est proche de celle utilisée à la pyramide de Meidoum, qui a été construite par Snefrou ou Houni et qui a commencé par être une pyramide à degrés avant d'être transformée en une véritable pyramide.

"La construction reflète un certain soin et un réel savoir-faire dans la maîtrise de la construction en pierre, en particulier pour l'assemblage des blocs les plus importants", a constaté Marouard.
Il a également noté que la pyramide a été construite directement sur le socle rocheux et a été entièrement construite avec des matières premières locales. La carrière où le grès a été extrait a été découvert en 2011, et est située à seulement 800m au nord de la pyramide.

La croissance du cimetière moderne et du village représente un danger pour la pyramide nouvellement découverte. Afin d'aider à prévenir d'autres pillages, une clôture a été construite autour de la structure.


Des graffitis et sépultures d'enfants

Lorsque l'équipe a découvert la pyramide, ils ont trouvé des inscriptions gravée sur ses faces extérieures. Elles comprennent des représentations hiéroglyphiques d'un livre en rouleau, d'un homme assis, d'un animal à quatre pattes, d'une feuille de roseau et d'un oiseau.
"Ce sont des inscriptions en grande partie privées et brouillonnes.Elles étaient certainement consacrées aux sépultures des enfants et bébés situées juste sous ces inscriptions au pied de la pyramide", explique Marouard.

Une des inscriptions semble signifier "la tête de la maison": c'est peut-être une référence à la mère d'un enfant enterré. Marouard et son équipe vont publier des images plus en détail de ces sépultures.


Une pyramide abandonnée sous Khéops

Les archéologues estiment que, sous le règne de Khéops (le pharaon qui a construit la Grande Pyramide), la pyramide d'Edfou avait été abandonnée. Cela s'est produit moins de 50 ans après sa construction.
Cela suggère que les sept petites pyramides ont cessé d'être utilisées lorsque les travaux sur la Grande Pyramide ont commencé. Il semble que Khéops ne pensait pas qu'il y avait besoin de maintenir une petite pyramide à Edfou, ou ailleurs dans le sud de l'Egypte, selon Marouard.

Khéops préférait concentrer toutes ses ressources sur la construction de la Grande Pyramide de Gizeh, qui était proche de la capitale égyptienne à Memphis. Peut-être pensait-il que le sud de l'Egypte était sécurisé et il ne voyait aucune nécessité d'y maintenir ou d'y construire des pyramides.

Le "centre de gravité de l'Egypte était alors  Memphis, et ce, pendant de nombreux siècles. Cette région puisait les ressources et la main-d'oeuvre dans les provinces, toutes les régions étant mises à profit pour les grands chantiers de construction des complexes funéraires."

À Wadi al-Jarf, un port situé au bord de la mer Rouge qui remonte à l'époque de Khéops et des papyri datant de la fin du règne de Khéops ont été découverts récemment. Cela conforte l'idée que le pharaon a essayé de faire converger toutes les ressources qu'il pouvait vers Gizeh.

Relecture par Marion Juglin
Source:

Derniers articles sur l'Egypte:

3 commentaires:

Anonyme a dit…

A force de propager le mensonge, celui-ci devient une vérité... Khéops n'a certainement pas fait construire la grande pyramide, tout au plus l'a-t-il fait restaurer. De nombreux indices prouvent que la grande pyramide est antérieure de plusieurs milliers d'années au règne de Khéops, seulement ils sont mis sous le boisseau pour ne pas perturber la propagande de la police de la pensée.

alain pret a dit…

l'idée que la grande pyramide de Khéops date de milliers d'années avant lui relève de la même déviance mentale que la théorie du complot. Pourquoi diable mentirait-on à ce sujet, et quels sont ces "nombreux indices" qui la vieillissent ainsi ? C'était déjà un tour de force du temps de Khéops, mais à l'âge de la pierre polie, c'est impossible sans faire intervenir ... qui ? des extra-terrestres ?

Didgeman 1 a dit…

Bonjour , Mr Alain vous oubliez les nombreuses anomalies à travers le monde : Balbek ,ollantaytambo , tout les murs cyclopéens à travers le monde. Vous pourrez remarquez que plus c'est vieux et plus c'est gros et solide .Faites des recherches...