8.01.2018

Le dernier repas d'Otzi comprenait du gras, de la viande de gibier, et des céréales

D'après des scientifiques, Ötzi, l'Homme de Glace, s'est rempli l'estomac de gras, avant de se lancer dans un voyage de chasse qui s'est terminé par sa mort sanglante sur un glacier dans les Alpes orientales il y a 5 300 ans.

La première analyse approfondie du contenu de l'estomac du chasseur a révélé que la moitié de son repas se composait de graisse animale, principalement d'une espèce de chèvre sauvage connue sous le nom de bouquetin des Alpes.

Les scientifiques prélèvent des échantillons de l'estomac d'Ötzi l'homme des glaces, mort dans les Alpes orientales il y a 5 300 ans. Photo: M.Samadelli/urac/Southtyrolarchaeologymuseum 

Alors que les chercheurs avaient déjà étudié les restes de nourriture dans les intestins d'Ötzi, un aperçu plus complet de son dernier festin avait été retardé parce qu'ils ne parvenaient pas à trouver son estomac. Il a finalement été localisé à l'aide d'un scanner, retroussé sous sa cage thoracique près de ses poumons rétrécis.


Un repas riche en graisse


"C'était surprenant de voir ce régime extraordinairement riche en graisses" rapporte Frank Maixner de l'Institut de Rercherche Eurac pour l'Etude des Momies à Bolzano en Italie, "il savait clairement que la graisse était une source d'énergie importante et il a vraiment composé son régime alimentaire pour survivre à haute altitude." Le dernier repas d'Ötzi pourrait l'avoir fortifié pour un voyage de chasse qui a duré plusieurs jours dans les Alpes, mais cela n'a probablement pas été un festin des plus agréables.

Maixner a essayé le bouquetin. Il rapporte que la viande n'est pas trop mauvaise, mais n'a pas trouvé de mot pour décrire l'expérience consistant à manger la graisse sous-cutanée de l'animal: "Le goût est vraiment..., bon, c'est horrible. Et ils n'avaient pas de sel à l'époque".

A: Ötzi et le contenu de son estomac. B: fibres de viande de son estomac. C: restes de végétaux.  Photo: Frank Maixner/Eurac Research/Institute for Mummy Studies 

Des touristes allemands avaient découvert le corps de l'âge du cuivre en 1991 alors qu'ils randonnaient à 3200 mètres dans les Alpes de l'Ötztal près de la frontière entre l'Autriche et l'Italie. Ils croyaient que le corps, qui allait être plus tard surnommé Ötzi, était celui d'un alpiniste moderne. Mais, suite aux fouilles, les restes bien conservés ont été estimés à plus de 5000 ans d'âge.

Le chasseur, qui devait avoir 45 ans lorsqu'il est mort, était vêtu d'un manteau tissé et il portait des jambières et des chaussures en cuir. Il était recouvert de tatouages simples et portait une hache de cuivre, un couteau et des flèches à pointe de silex.


Des traces de fougère toxique dans son estomac


Le corps d'Ötzi est entreposé à -6 ° C pour s'assurer que les restes ne se détériorent pas. Aussi, pour analyser son contenu stomacal, Maixner, membre d'une équipe internationale de scientifiques, a dû décongeler partiellement le cadavre pour recueillir des échantillons afin de vérifier les restes de son dernier repas.

Grâce à une combinaison de méthodes comprenant des correspondances ADN et des inspections microscopiques, les chercheurs ont trouvé des traces de viande de cerf rouge et de bouquetin, du blé ancien et beaucoup de graisse de bouquetin.
Ils ont également découvert de multiples traces de fougères toxiques, ce qui a rendu les scientifiques perplexes.

Les chercheurs spéculent, dans Current Biology, sur le fait qu'Otzi mangeait de la fougère toxique pour se débarrasser des parasites responsables de la trichocéphalose, et qui avait été découvert dans ses intestins précédemment.

Mais Maixner préfère d'autres explications. Ötzi a pu manger les fougères comme supplément alimentaire, une pratique connue parmi certains groupes indigènes. "Une autre possibilité est qu'il avait enveloppé sa viande séchée dans des feuilles de fougère; une partie est  ainsi entrée dans son intestin involontairement," ajoute-t-il. En attendant, la plante ne lui a pas été fatale.

La découverte, en 2001, qu'une pointe de flèche avait brisé l'omoplate d'Ötzi, amène à penser que les événements ont mal tourné ce jour-là. "La théorie actuelle est qu'il a saigné et est mort sur le glacier" ajoute Maixner.

Merci à Audric pour l'info !


Source:

Liens:

Derniers articles sur Ötzi:

1 commentaire:

Anonyme a dit…

"Le goût est vraiment..., bon, c'est horrible. Et ils n'avaient pas de sel à l'époque"
Du coup c'est bon ou c'est horrible ? :^)

Sinon merci pour ce partage ! :D