11.28.2011

Néandertal condamné par le changement climatique ?


Lorsque le climat est devenu plus froid il y a des dizaines de milliers d'années, les néandertaliens et les ancêtres de l'homme moderne ont commencé à voyager sur de plus grandes distances pour trouver leur nourriture. C'est ce que montre une une nouvelle étude.
Conséquence: les deux groupes se sont rencontrés plus souvent. Et un boom conséquent aux liaisons inter-espèces aurait finalement conduit  les Néandertaliens à l'extinction.



Bien qu'une grande partie de la théorie reste controversée, l'étude conforte un peu plus l'évidence selon laquelle les Néandertaliens ont développé des cultures avancées et qu'ils se sont adaptés aux changements environnementaux tout comme nos ancêtres l'ont fait.

L'étude attire également l'attention sur ce qui pourrait arriver si le changement climatique actuel forçait les cultures modernes à se mélanger, à cause de la sécheresse, des inondations ou de conditions météorologiques sévères.

"Nous trouvons de plus en plus de preuves de comportement sophistiqué parmi les Néandertaliens, et la question est maintenant: si ils étaient si intelligents, pourquoi ont-ils disparu ?" se demande Michael Barton, anthropologue à l'Arizona State University à Tempe. "Notre réponse est qu'ils se sont éteints du fait de leur intelligence et non du contraire," at-il dit. "Ils faisaient ce que chacun faisait, et la façon dont ils ont réagi aux changement environnementaux dans le monde a conduit leur population, et probablement d'autres populations endémiques, à la disparition."

Pour voir comment les anciens groupes de population se déplaçaient lorsque le climat a changé, Barton et ses collègues ont analysé des outils en pierre de 167 grottes qui s'étendent du Proche-Orient jusqu'à Gibraltar.


Ce que révèle l'étude des  pierres taillées

L'étude des fossiles permet d'indiquer qui des Néandertaliens, des ancêtres de l'homme moderne, ou les deux, avaient vécu dans chacune de ces grottes pendant une certaine période de temps comprise entre 128 000 et 11.500 ans.

Les outils ont été scannés car l'indice majeur que les scientifiques ont recherché est la façon dont les pierres ont été usées. Cela devait permettre de déduire le déplacement de leurs propriétaires.

Lorsque les gens sont restés sur place, par exemple, ils avaient tendance à stocker les pierres et à en tailler une chaque fois qu'ils en avaient besoin. Par contre, s'ils se déplaçaient beaucoup, ils emportaient les outils avec eux, et les réaffutaient lorsqu'ils étaient usés: ces pierres ont une apparence plus terne.

Dans les archives de fossiles, la différence entre ces deux façons de fabriquer des outils apparait de façon évidente. Lorsque les chercheurs les ont analysé, ils ont constaté que le climat déterminait les schémas de migration des anciens hommes et des Néandertaliens.

Quand il faisait chaud et que les ressources étaient abondantes, mais dispersées, les outils bien usés suggèrent qu'ils se déplaçaient d'un endroit à un autre. Ils n'allaient pas bien loin, de sorte qu'ils n'auraient pas eu beaucoup de contacts les uns avec les autres, cependant ils ne devaient pas rester au même endroit pendant une longue période.
Par contre, lorsque les températures ont chuté alors qu'une nouvelle ère glaciaire s'annonçait, les néandertaliens et nos ancêtres humains ont crée des ports d'attache où ils pouvaient stocker de nombreux outils aiguisés. De là, le ravitaillement permettait de couvrir des distances beaucoup plus longues. C'est alors que les deux groupes ont commencé à se rencontrer.


Comment Néandertal a été amené à disparaitre ?

Comme les hommes modernes étaient plus nombreux que les Néandertaliens, la modélisation informatique sur plus 1500 génération a montré que les mélanges inter-espèces auraient conduit, au final, à la disparition d'un groupe distinct de Néandertal. Cependant, les déplacements de moindre ampleur observés lors des périodes plus chaudes n'aurait pas eu beaucoup d'effet.
Néandertal n'a pas exactement disparu, rapportent les chercheurs, mais, comme l'explique Barton, leurs gènes ont été en grande partie englouti dans le génome humain.

Barton a pu montrer récemment des preuves que les restes de l'ADN de Néandertal persistent chez les Européens modernes.

D'après Richard Klein, anthropologue à l'Université de Stanford à Palo Alto en Californie, les Néandertaliens étaient certainement assez intelligents pour s'adapter au changement climatique. Cependant, il est plus sceptique concernant la conclusion selon laquelle l'accouplement entre les Néandertaliens et les hommes modernes ait été suffisant pour conduire Néandertal à l'extinction.

Pour Klein, les études, comme celle qui vient d'être faite, ne sont pas suffisantes pour confirmer ou infirmer cette théorie.

En attendant, Barton rapporte que ces nouveaux résultats peuvent sonner comme un avertissement de ce qui pourrait arriver aujourd'hui. "Notre espoir est que cela nous donne une sorte de notion de ce qui pourrait se produite lorsque les populations réagissent aux changements environnementaux", at-il dit.

"Nous voyons de nos jours, à l'échelle mondiale, des cultures locales qui disparaissent. La même chose s'est produite par le passé." conclu-t-il.

Source:

Derniers articles sur Néandertal:

2 commentaires:

Médard a dit…

"la modélisation informatique sur plus 1500 génération a montré que les mélanges inter-espèces auraient conduit à la disparition éventuelle d'un groupe distinct de Néandertal"

eventually =
1.finalement, enfin, à la fin

;-)

Leh a dit…

Bonjour Médard,

Merci pour la remarque. La phrase a été corrigée...